LA GEOTHERMIE

 

La géothermie très basse énergie (température inférieure à 30°C)

Elle concerne les aquifères peu profonds d'une température inférieure à 30°C, température très basse qui peut cependant être utilisée pour le chauffage et la climatisation si l'on adjoint une pompe à chaleur.

La pompe à chaleur (PAC) géothermique puise, grâce à des capteurs des calories dans la Terre pour chauffer la maison et produire de l'eau chaude.



Capteurs horizontaux


Les capteurs horizontaux sont répartis et enterrés à faible profondeur (de 0,60 m à 1,20 m). Selon la technologie employée, de l’eau glycolée ou le fluide frigorigène de la pompe à chaleur circule en circuit fermé à l’intérieur de ces capteurs. L a surface de capteurs nécessaire représentera environ 1,5 à 2 fois la surface habitable à chauffer. Pour une maison de 150 m², les capteurs occuperont donc entre 225 et 300 m² du jardin.

Sondes géothermiques verticales


Les sondes verticales sont installées dans un forage et scellées par du ciment. L a profondeur peut atteindre plusieurs centaines de mètres, là où la température du sol est stable tout au long de l’année. On y fait circuler en circuit fermé de l’eau glycolée. L ’emprise au sol est minime
par rapport aux capteurs horizontaux.
Pour chauffer une maison de 120 m² habitables, une sonde géothermique de 100 m de profondeur est suffisante.

Sur nappes ou sur aquifères


Les pompes à chaleur sur nappes puisent la chaleur contenue dans l’eau : nappes phréatiques (où la température de l’eau est constante entre 7 et 12 °C), rivière ou lac. Elles nécessitent deux forages pouvant atteindre chacun plusieurs dizaines ou centaines de mètres de profondeur. Ce type d’installation permet de fournir le chauffage et rafraîchissement aux bâtiments collectifs ou tertiaires et, si la nappe est située à faible profondeur, aux maisons individuelles.

 
- RCEEM - Rond Point Stalingrad - 77 290 Mitry-Mory - Tel : 01 60 21 20 60 - Fax : 01 60 21 60 61 -